Charles III, 72 ans : quels sont ses petits secrets pour bien vieillir ?

Charles III et Ses petits secrets révélés pour bien vieillir

Par Julien HYARDET

Publié le 04 avril 2023 et mis à jour le 07 avril 2023.

Le roi Charles III, 74 ans, est aussi en forme « qu’une chèvre des montagnes » a confié à la presse britannique son épouse, la reine Camilla. Stéphane Bern n’a pas confirmé. Cette image peu flatteuse est tout de même assez gênante. Mais quels sont ses secrets pour bien vieillir ? Les tabloïds ont enquêté : sa Majesté a un mode de vie sain et équilibré et de bons atouts naturels pour gambader comme un cabri. Cependant, un douloureux talon d’Achille pourrait le rendre vulnérable…

Sommaire

3 Bonnes fées sur son berceau

Dans la famille Windsor, l’espérance de vie est plutôt longue.

Queen Mom, la grand-mère du roi Charles III, est décédée à 101 ans, son père et sa mère à 99 et 96 ans.

Selon un rapport de la Bayes Business School et de l’International Longevity Center, la durée de vie de la famille serait 25 % plus longue que celle de leurs sujets. On ne peut donc exclure l’influence de la génétique.

Et il y a autre chose.

Une étude publiée par le Journal Neurology a conclu qu’une « éducation supérieure et la pratique d’activités variées de loisirs » permettent au cerveau de bien fonctionner et préviennent les maladies neurodégénératives du vieillissement.

Charles III a pu profiter de ces avantages avant sa récente prise de fonction et la limitation irrémédiable de son temps libre. Réussir à 73 ans à entrer dans le poste est l’une des preuves que les capacités du souverain vont bien au-delà de celles de la plupart des gens, relèvent les observateurs éclairés.

Un rôle protecteur

Être roi n’est pas un travail mais un engagement astreignant.

L’élasticité neuronale et l’acuité mentale seront indispensables à Charles III pour être à la hauteur du rôle de sa vie.

Selon tous les spécialistes, la mission est fort complexe. Dans la monarchie anglaise, le roi est une figure cérémonielle dotée de quelques pouvoirs constitutionnels. Il rencontre chaque semaine le 1er ministre et est garant de la stabilité et de la cohésion du pays. En cas de crise grave, le souverain peut lever le doigt et dire : pouce ! Cette latitude demande beaucoup d’attention, de mémoire et de lucidité.

Une telle complexité est aussi souveraine pour conserver la forme physique et mentale très longtemps, préserver la santé cognitive et se protéger de la démence.

Une hygiène de vie royale

Charles III est réputé pour son mode de vie sain et une condition physique excellente pour son âge.

À 71 ans, il s’est rapidement remis du covid. Ce rétablissement éclair serait dû à son programme quotidien d’activité physique, emprunté aux forces armées canadiennes : la routine 5BX.

11 minutes d’exercices par jour

5 exercices de base très simples procurent à Charles III un entraînement complet en seulement 11 minutes.

Progressive selon la condition physique et l’âge, la routine 5BX améliore et soutient la force musculaire ainsi que l’endurance cardiaque et respiratoire. La récompense de ces exercices difficiles : une forme royale et un poids maîtrisé (le petit point faible du roi…).

Une alimentation d'Élite

Bien que les kilos royaux soient sous contrôle, sa tailleuse, Emma Willis, reconnaît qu’il lui est « compliqué » de conserver la même taille de chemise depuis six ans.

Les exigences alimentaires de Charles III sont légendaires. C’est un convive difficile. Un petit déjeuner consistant (granola ou pain maison avec l’une des 6 variétés de miel proposées, fruits frais et œufs le week-end) lui permet de tenir jusqu’en fin d’après-midi.

Il ne déjeune jamais, son entourage non plus. Vers 17h30, l’heure du tea time, Charles III s’offre un œuf à la coque, bouilli exactement 4 minutes, et parfois des pancakes à l’anglaise. Le repas du soir est le plus important : il raffole de cuisine italienne et de champignons cueillis dans ses propriétés.

Charles est un gourmet engagé : concerné par la provenance de sa nourriture, il privilégie le bio, pratique le véganisme 2 jours sur 7 et ne mange aucun produit laitier un jour par semaine. Il saute toujours le dessert, il déteste les sucreries.

Un marcheur

Il doit son titre de « chèvre des montagnes » à une excellente habitude de forme physique et mentale : marcher, marcher, marcher dans la nature.

Défenseur de l’environnement et grand amateur de randonnées, il arpente fréquemment les Highlands dans son kilt traditionnel, ses hautes chaussettes de laine le protégeant des ronces. Charles avoue parler aux arbres et les écouter. Lorsqu’il en plante un, il ne manque pas de le secouer amicalement pour lui souhaiter bonne chance, vieille branche. Ils se comprennent, la nature nourrit son monde intérieur.

Des nuits préservées

La vie privée de son Altesse Charles III est jalousement protégée.

Il se murmure qu’il ne partage pas la même chambre que Camilla.

Selon l’expert royal Joshua Rom, Charles et son épouse ont un emploi du temps mouvementé pour leur âge et ont besoin de se reposer beaucoup et séparément. Ronflements, apnée du sommeil, chacun chez soi.

Un dîner léger permet au souverain de bien dormir dans le lit orthopédique qu’il emporte partout, parfait pour maintenir sa colonne vertébrale. Avec un emploi du temps chargé et fatiguant, toutes ces précautions sont indispensables car un bon sommeil prolonge la longévité.

Le talon d’Achille de Charles

Alors qu’à 73 ans la plupart des gens aspirent à la retraite, le monarque doit endosser un nouveau rôle très exigeant.

Charles III possède beaucoup d’atouts pour bien vieillir :

  • de bons gènes,
  • des conditions d’existence « convenables », matérielles, éducatives, culturelles,
  • des contrariétés rapidement résolues et moins de stress quotidien,
  • une hygiène de vie rigoureuse (exercice, alimentation, sommeil) depuis toujours.

Mais il est face à un défi : la solitude. Son nouveau rôle pourrait l’isoler.

Saura-t-il maintenir la franche camaraderie et les véritables relations sociales si bénéfiques à la santé mentale et au bien-être psychologique dans l’avancée en âge ?

This is the question, to be or not to be the King ! Wait and See… (Ceci est la question, être ou ne pas être Roi ! Attendre et voir…)

Cet article a été écrit avant l’annonce du cancer du Monarque. Nous lui souhaitons un bon rétablissement.

À lire également

  • xxxxx
Julien Hyardet

Par Julien HYARDET
Coach Santé, Sport et Bien-être

Ancien rugbyman professionnel, je suis aujourd’hui au service de votre santé et de votre bien-être.
Et j’ai constaté une chose : ce n’est pas l’âge qui compte, mais bel et bien la forme physique et mentale !

4
5
6

Vous avez des questions ?

Rejoignez-nous sur
les Réseaux Sociaux

Téléchargez
notre application

© 2024 resterjeune.com – Tous droits réservés

NOT FACEBOOK : This site is not a part of the Facebook website or Facebook Inc. Additionally, This site is NOT endorsed by Facebook in any way. FACEBOOK is a trademark of FACEBOOK, Inc.

Rejoindre l'espace club Rester Jeune sur notre app mobile ?