Comment vient l'amitié : les confidences de Sophie davant

Comment vient l'amitié, les confidences de Sophie Davant

Par Julien HYARDET

Publié le 05 juin 2023.

Dans le numéro 16 de son magazine S, Sophie Davant confie que l’isolement lié à la pandémie a eu des conséquences inattendues : faire le tri dans ses relations, s’éloigner de ses proches et trouver de la satisfaction à vivre dans une bulle.

Ce confinement a aussi réveillé la question de société récurrente sur comment rompre l’isolement des Séniors, dont certains ont été très affectés.

Les humains sont des êtres sociaux et l’amitié devrait s’en relever, avec de nouvelles exigences : plus de qualité, moins de quantité. Comment apprendre à  créer de nouveaux liens plus authentiques ? Les applications de rencontres amicales et les réseaux sociaux sont-ils une bonne façon de se faire de nouveaux amis ?

Sommaire

Faire amitié à la façon de Sophie Davant

Dans son magazine, l’animatrice TV raconte qu’elle a vécu la pandémie comme une épreuve utile.

Ce repli forcé lui a permis d’éliminer le superflu de sa vie, notamment les opportunistes qui l’entouraient pour sa notoriété. Se faire de nouveaux amis, c’est “faire amitié”, comme en amour avec, dit-elle, des codes, des clés, des rituels. Exigeante et fidèle avec ses amis, Sophie Davant se décrit très présente à l’autre, attentive, de bon conseil et sans jugement. Les coups de foudre amicaux sont ses petits miracles de la vie.

Méfiante au départ, elle a fini par craquer devant le charme et la personnalité de Caroline Margeridon, l’une de ses acolytes dans l’émission Affaire Conclue, qui voulait quitter le programme. Depuis, elles sont devenues inséparables. Comment faire pour qu’une nouvelle personne prenne place parmi nos amis ?

Une bonne conversation et c'est parti !

Devenir ami peut arriver comme un coup de foudre spontané et naturel, raconte aussi Sophie Davant.

Mais la plupart du temps, la relation prend son temps. Pour amorcer un début de sympathie, une première interaction avec une personne, comment se lancer ?

Démarrer la conversation

  • Soyez accessible, souriant, aimable, ne craignez pas le rejet (ce n’est ni grave ni éventuellement le bon moment pour l’autre personne)
  • Embrayez par une question plutôt que la météo, pensez à l’intérêt de l’échange et oubliez les interrogations trop existentielles,
  • Cherchez un terrain d’entente au lieu d’asséner un avis conflictuel. Ce n’est pas manquer de personnalité que d’être parfois consensuel,
  • Passez progressivement à un sujet plus profond, lorsque vous sentez qu’un lien s’établit avec la personne, en l’observant et en appréciant la tonalité du bavardage.

Approfondir l'échange

  • Partagez des anecdotes personnelles en rapport avec le sujet, pas des catastrophes pesantes,
  • Soyez vraiment intéressé(e), écoutez sans interrompre, posez des questions,
  • Notez le langage corporel de votre interlocuteur, guettez les signes de lassitude, d’irritation, changez de sujet, relancez, s’il le faut concluez,
  • Montrez-vous sincère et authentique, invitez l’autre à en faire de même,
  • Remerciez et valorisez la personne pour le bon moment passé,
  • Proposez une suite à la rencontre : partager un numéro de téléphone, un café, se retrouver pour une activité… 

Éviter ces maladresses

  • Vouloir convertir, influencer, manipuler,
  • Refuser de comprendre le point de vue de l’autre,
  • Insister avec des questions dignes d’un interrogatoire,
  • S’écouter parler, monologuer,
  • Déballer trop de choses sur soi, manquer de réserve ou de pudeur,
  • Trop attendre, espérer, tout vient à point et l’amitié ne se quémande pas…

Les pistes à suivre sur le chemin de l'amitié

S'armer d'un peu de courage

À un moment ou un autre, tout le monde peut imaginer du rejet et des risques là où il n’y en a pas. Même la personne la plus à l’aise en société doit dépasser des appréhensions imaginaires.

Comme elle multiplie les expériences, elle renforce sa confiance, sa résistance au vent et augmente ses chances de se faire de nouveaux amis. La peur du rejet, la méfiance peuvent être véritablement bloquantes en amitié et entraîner des comportements totalement inadaptés :

  • donner une fausse image de soi pour se protéger et se blinder,
  • chercher excessivement à plaire,
  • perdre sa confiance et ses capacités,
  • devenir agressif, afficher de l’anxiété.

Une personne introvertie, timide, craintive, devrait avoir le courage de faire le nécessaire si elle désire de nouveaux amis. En commençant par un échange léger, elle sort sans risque de sa zone de confort.

S'ouvrir à l'inattendu

De modestes interactions peuvent déboucher sur une conversation et une nouvelle amitié.

Pour que ça marche, il est nécessaire de lever la tête du guidon, de recharger son attention et surtout se tenir et se sentir prêt(e). Oser provoquer le destin et le laisser vous approcher !

Voilà des pistes pour faire de nouvelles rencontres :

  • accepter les occasions, les invitations : même si cela vous semble un peu flou, que vous n’êtes pas sûr(e), foncez et voyez où cela vous mène. Vous pouvez toujours faire machine arrière.
  • utiliser le covoiturage qui fait beaucoup pour la conversation : Valentine, 59 ans, après s’être fait un ami sur un trajet régulier, a retrouvé l’amour avec lui,
  • s’engager dans une activité ou une association : choisir une cause qui vous tient à cœur, impliquez-vous et vous aurez beaucoup de chances de nouer de nouvelles relations autour de votre passion commune,
  • participer à des voyages, des week-ends ou des randonnées de groupes : des affinités qui enclenchent une amitié sont favorisées par le dépaysement et l’aventure. À condition de maintenir le contact après la parenthèse enchantée et de ne pas retourner dans votre bulle !
  • prendre des cours : apprendre en petit comité et bosser des exercices en commun permet de créer un sentiment d’appartenance, des liens d’entraide et d’amitié,
  • adopter un animal : rien de mieux pour papoter que de promener régulièrement le chien et, qui sait, dans un second temps partager la même sortie qu’un(e) autre propriétaire,
  • sympathiser avec ses voisins : devenir ami n’est pas facile si l’ambiance est trop intrusive, distante, méfiante ou encore pleine de préjugés. Mais se faire de bons copains d’à côté permet de se rendre mutuellement des services et de discuter à l’occasion. Participer aux fêtes entre voisins est une façon neutre de se connaître en terrain convivial. De même que s’impliquer dans la vie du quartier, avec une application de voisinage type Nextdoor, peut élargir le champ de l’amitié.
  • assumez, si vous le pouvez, votre solitude : n’hésitez pas à participer seul(e) à de petits évènements près de chez vous, par exemple une dégustation organisée par le caviste de votre quartier. Vos voisins seront peut-être de la partie ?
Comment se faire des amis dans le monde digital

Comment se faire de nouveaux amis dans le monde digital

Même l’institut Dale Carnegie s’est adapté avec un nouvel ouvrage “Comment se faire des amis à l’ère du numérique”. Que penser de l’amitié en ligne ?

Être ami(e) sur les réseaux sociaux ne veut rien dire si on se contente d’un coucou avec un like. C’est insuffisant pour créer et entretenir une relation amicale nourrie seulement de courts messages et d’émojis. L’idée n’est pas de renoncer aux outils de communication mais de les utiliser à bon escient.

  • Un joyeux message audio vaut mieux qu’un simple texto,
  • Un SMS accompagné d’une photo ou d’une vidéo le rend plus vivant (sans envoyer trop d’intimité…),
  • La plateforme de réseautage Meetup.com réunit les gens par centres d’intérêt pour donner naissance à des amitiés.

Bien sûr, de légères relations numériques sont préférable à aucun lien amical du tout. Mais l’amitié aime le temps passé ensemble (dans la vraie vie, en visio-conférence ou au téléphone), le partage d’expériences, les confidences, le soutien et la joie pour l’autre.

En fin de compte, elle est aussi importante pour la santé que l’activité physique et l’alimentation. Les liens amicaux tardifs en âge sont toujours bénéfiques : souvent plus dépassionnés, ils sont un rempart contre les risques de solitude.

Julien Hyardet

Par Julien HYARDET
Coach Santé, Sport et Bien-être

Ancien rugbyman professionnel, je suis aujourd’hui au service de votre santé et de votre bien-être.
Et j’ai constaté une chose : ce n’est pas l’âge qui compte, mais bel et bien la forme physique et mentale !

4
5
6

Vous avez des questions ?

Rejoignez-nous sur
les Réseaux Sociaux

Téléchargez
notre application

© 2024 resterjeune.com – Tous droits réservés

NOT FACEBOOK : This site is not a part of the Facebook website or Facebook Inc. Additionally, This site is NOT endorsed by Facebook in any way. FACEBOOK is a trademark of FACEBOOK, Inc.

Rejoindre l'espace club Rester Jeune sur notre app mobile ?