Prévenir la malnutrition et dénutrition : n'attendez pas pour passer à table !

manger assiette vide prevenir malnutrition

Par Julien HYARDET

Publié le 07 juillet 2022, mis à jour le 05 septembre 2022.

Dans l’hygiène de vie, l’hygiène alimentaire joue un rôle considérable. Une enquête Ipsos de 2019 relève que 55 % des Français déclarent que manger est un plaisir et 49 % un synonyme de santé. Ils affirment faire attention à la qualité des aliments et à leur équilibre alimentaire. A tout âge, il est important de privilégier une alimentation saine, la plus naturelle possible pour l’organisme. Une bonne nutrition prévient le risque de nombreuses maladies et contribue à rester en forme le mieux longtemps possible. Cependant, la malnutrition et la dénutrition peuvent devenir un enjeu grave du vieillissement. Cet article explique ces 2 problèmes et leurs conséquences.

Sommaire

Qu’appelle-t-on nutrition « optimale » ?

La nutrition « optimale » est l’alimentation qui répond aux besoins du corps quantitativement et qualitativement. Elle contribue à la santé, à la vitalité et au bien-être. C’est un facteur facilement modifiable qui aide à repousser les maladies et les complications du vieillissement. 

Mais certaines personnes séniors souffrent de carences, d’excès ou de déséquilibres dans leurs apports nutritionnels. Il s’agit de malnutrition qui conduit à la fragilité, aux infections et à la sarcopénie, la perte de force et de masse musculaire, privant d’autonomie dans le grand âge.

La dénutrition est l’état pathologique engendré par la malnutrition c’est-à-dire une alimentation déficiente ou mal transformée par le corps. Les apports énergétiques alimentaires sont alors inférieurs à la dépense en calories et de faible qualité. 

Bien avant de devenir une personne âgée, il est conseillé de comprendre comment mieux manger. Car la recherche a identifié les aliments et nutriments essentiels dans l’avancée en âge, comme  les protéines, les fruits et légumes ou le calcium, certaines vitamines et minéraux. Sans oublier de boire de l’eau pour bien hydrater l’organisme.

Quels sont les symptômes de la dénutrition ?

L’entrée dans la dénutrition peut être causée par un régime alimentaire trop restrictif, la perte d’appétit mais aussi une augmentation des besoins en calories et nutriments liée à une maladie et à l’effet de médicaments. La moitié des personnes séniors qui prennent plus de 10 médicaments sont dénutries ou à risque car ceux-ci leur coupent l’appétit.

Voici des signes qui doivent alerter :

  • Manque d’appétit : avec l’âge, celui-ci diminue en même temps que la perte du goût. Si le manque devient chronique, le risque de carences nutritionnelles est accru. La perte de poids grignote la masse musculaire et entraîne faiblesse et perte de mobilité. Une meilleure alimentation ne suffit pas à une personne dénutrie. Elle doit renforcer ses muscles en parallèle par de l’activité physique. Faire de l’exercice régulièrement aide à relancer les besoins alimentaires et la sensation de faim ;

  • Fatigue inexpliquée : une carence en fer peut entraîner une anémie ;

  • Cheveux cassants, secs, clairsemés : souvent le signe d’un régime alimentaire inadéquat, ils évoquent des carences en acides gras essentiels, en protéines et en fer ;

  • Ongles striés, courbés vers le haut en forme de cuillère : peuvent aussi indiquer un déficit en fer ;

  • Une fissure à la commissure des lèvres : peut être le signe d’un manque en vitamine B2 et en fer ;

  • Le syndrome de la bouche brûlante : peut survenir en raison d’une diminution des niveaux de fer, zinc et vitamine B.
manque-appetit-denutrition

Comment prévenir la malnutrition et stimuler son appétit ?

La perte de l’envie de manger est d’ordre physiologique et psychologique. C’est pourquoi elle concerne la majorité des personnes âgées. Des solutions existent pour venir à bout des obstacles à une bonne alimentation. La prévention du risque de malnutrition et de dénutrition est un enjeu de santé publique exposé dans le PNNS (Programme National de Nutrition Santé). 

Les entreprises alimentaires orientées santé conçoivent et proposent des produits de nutrition hyperprotéinés et hypercaloriques adaptés aux besoins des personnes séniors. Cependant, il est essentiel que le plaisir du repas soit toujours un temps fort du quotidien. Une personne âgée qui se réapproprie son alimentation, l’adopte à son goût, ne voit pas ses aliments comme des substituts diététiques et mange dans un environnement agréable peut retrouver de l’appétit et de la force physique. 

Monique Ferry, gérontologue et chercheuse à l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) reconnaît que cela peut-être un défi et insiste qu’il n’y a pas de retraite pour la fourchette ! Elle se veut cependant optimiste et ajoute : une personne âgée fragile peut redevenir robuste avec une alimentation équilibrée et des activités pour lutter contre la sédentarité. N’attendez pas, à 50 ans, pour commencer ou continuer !

Découvrez ceT article qui A aussi trait à la nutrition

Julien Hyardet

Par Julien HYARDET
Coach Santé, Sport et Bien-être

Ancien rugbyman professionnel, je suis aujourd’hui au service de votre santé et de votre bien-être.
Et j’ai constaté une chose : ce n’est pas l’âge qui compte, mais bel et bien la forme physique et mentale !

Vous avez des questions ?

Envoyez nous un e-mail à support@resterjeune.com

FACEBOOK

YOUTUBE

INSTAGRAM

Rejoignez-nous sur les Réseaux Sociaux

Mentions légalesCGV et CGUPolitique de confidentialité

© 2022 resterjeune.com – Tous droits réservés

NOT FACEBOOK : This site is not a part of the Facebook website or Facebook Inc. Additionally, This site is NOT endorsed by Facebook in any way. FACEBOOK is a trademark of FACEBOOK, Inc.