Être satisfait de son image : Ne pas se fier aux apparences !

bien dormir vieillissant apaisement

Par Julien HYARDET

Publié le 06 octobre 2022, mis à jour le 04 novembre 2022.

Comment notez-vous votre apparence physique ? 

Les Français sont connus pour accorder une note assez faible à leur apparence. Les plus jeunes et les hommes s’apprécient un peu mieux que les moins jeunes et les femmes. Nous allons aborder 2 façons d’améliorer son image corporelle et son apparence. Et en bonus, expliquer comment cela aide à trouver de la motivation pour le sport.

Sommaire

Comment améliorer son image corporelle et son apparence ?

Une faible image corporelle alimente une image et une estime de soi négative. Parfois, l’apparence bascule suite à une prise de poids, une perte de mobilité, une allure moins souple au fil des années. Ne plus se reconnaître dans son reflet est une source d’insatisfaction, voire de mal-être.

Tourner la page d’un problème d’apparence corporelle en décidant d’améliorer son physique est une démarche très saine, pour le développement d’une image de soi positive.

Mon conseil pour améliorer son ressenti est de changer de perspective et de penser à son bien-être et à sa santé. Oublié le regard des autres, des médias ou des réseaux sociaux ! Qui devrait être le juge en chef de l’amélioration de son apparence et de son image ? Le principal intéressé, soi-même.

Perdre du poids pour la santé

Une silhouette trop corpulente est plus grave pour la santé que pour l’apparence. Il est possible de perdre du poids grâce à  une alimentation intelligence, qui s’apprend. Devenu compétent pour choisir sa nourriture, on n’a pas besoin de suivre les préceptes d’un gourou du poids. Savoir repérer les nutriments sains et bons est presque un jeu d’enfants. En confiance, on peut prendre soin de soi avec plaisir, modifier durablement ses habitudes alimentaires et adopter un mode de vie sain.

Se muscler pour être mieux dans sa peau

Le développement de la masse musculaire a pour effet une dépense supérieure de calories par l’organisme, nécessaire à la nourriture des muscles. Bingo, même au repos, le métabolisme s’attaque à  la masse graisseuse. Se renforcer musculairement a aussi un autre avantage : tonifier et modifier l’allure. La posture est améliorée, la force accrue. On retrouve de l’aisance au quotidien, source indéniable de bien-être. Bénéfice collatéral, un corps plus svelte et une allure plus tonique améliorent l’apparence et l’image.

L'image corporelle est-elle seulement liée à l'apparence ?

La vision qu’une personne a de son corps ne reflète pas seulement son apparence réelle. L’image corporelle se construit aussi dans la relation aux autres. Un enfant peut souffrir des critiques, même involontaires, de ses parents et de ses amis sur sa corpulence, sa beauté, ses capacités physiques. Parfois, ces critiques deviennent des croyances, qui perturbent  l’image qu’il a de lui.

Il y aussi l’influence des médias. Ils bombardent des images prônant un rêve de beauté construit par la société. Les femmes intériorisent encore la minceur et la jeunesse comme l’idéal d’une belle apparence et les hommes la musculature et la virilité. Personne n’est épargné.

Comparer notre apparence aux critères des autres ou des médias ne profite pas à l’image et à l’estime de soi car,  jeunes ou moins jeunes, nous nous voyons souvent pires que nous ne le sommes vraiment. Du coup, il y a un gouffre et même ceux qui ressemblent à ces modèles ressentent toujours de l’insatisfaction corporelle. Les réseaux sociaux sont aussi très redoutables sur le terrain de la comparaison physique et des critiques négatives. Pas de filtre pour les adolescents, mal dans leur peau.

Quel est le risque de la pression de l’apparence et de l’image ?

Cette fascination, très négative, n’affecte plus seulement les adolescents et notamment les filles. Voyez la tendance au body bashing. Des femmes dénigrent leur corps par rapport aux  images des médias dans le but d’être rassurées par leurs amies et de se sentir moins seules face à leurs problèmes d’apparence et d’image. Les professionnels ne plaisantent pas sur ces sujets. Ils observent dans la société que la santé mentale est perturbée, avec des troubles alimentaires et d’autres problèmes physiques. 

En parallèle, un autre mouvement, le body positive, a été impulsé par 2 jeunes femmes américaines. Il milite en faveur d’une libération du poids de l’apparence et de l’image pour mettre en valeur les personnes plutôt que leur physique.

Au bilan, il n’est ni question d’être prisonnier d’injonctions irréalistes ni de renoncer à prendre soin de soi pour échapper à la pression des images. Je vais partager, à présent, mes convictions à ce sujet.  Je ne suis pas toujours à la page de la dernière tendance, mais je connais l’effet du body image positive. Il pourrait être nocif s’il était détourné de son intention première. J’espère qu’il ne sera pas un autre alibi pour repousser la décision de se muscler et de perdre du poids, grâce à l’activité physique, en se laissant un peu aller à la sédentarité.

autreS articleS SUR LE MÊME SUJET

Julien Hyardet

Par Julien HYARDET
Coach Santé, Sport et Bien-être

Ancien rugbyman professionnel, je suis aujourd’hui au service de votre santé et de votre bien-être.
Et j’ai constaté une chose : ce n’est pas l’âge qui compte, mais bel et bien la forme physique et mentale !

Vous avez des questions ?

Contactez-nous

Rejoignez-nous sur
les Réseaux Sociaux

Téléchargez
notre application

Liens utiles

Mentions légales 
CGV et CGU 
Politique de confidentialité

© 2022 resterjeune.com – Tous droits réservés

NOT FACEBOOK : This site is not a part of the Facebook website or Facebook Inc. Additionally, This site is NOT endorsed by Facebook in any way. FACEBOOK is a trademark of FACEBOOK, Inc.