Comment être en bonne santé ? Il va y avoir du sport

main coeur comment etre en bonne sante

Par Julien HYARDET

Publié le 09 juin 2022, mis à jour le 24 août 2022.

Demandez à un coach sportif pourquoi avoir de la motivation pour le sport est essentiel toute la vie, il vous renverra à la question : voulez-vous être en bonne santé, vous préserver des maladies et améliorer votre qualité de vie ? On fait le point.

Sommaire

Que font les Français pour être en bonne santé ?

En France, dans une étude de l’institut Ipsos datée de 2018, 1 adulte sur 2 de moins de 65 ans déclarait que pour vieillir en bonne santé, la pratique régulière de l’activité physique est indispensable mais 1 sur 3 seulement le faisait réellement.

L’Assurance Retraite constate, pour sa part, un regain de pratique chez 1 Français sur 2 entre 60 à 65 ans alors que ce taux dégringole à 25 % chez les 75 ans et +. 

Pourtant, personne n’osera nier que l’activité physique améliore la qualité de vie.

Quels sont les piliers d’une bonne santé ?

La santé n’est pas que l’absence de maladie. C’est un état de bien-être procuré par des habitudes de vie saines : alimentation, sommeil, détente, relations et bien sûr activité physique.

  • Alimentation : les aliments procurent l’énergie et les nutriments nécessaires pour vivre. Vous connaissez les conseils pour bien manger :  fruits et légumes ;  céréales complètes et légumineuses aux repas ; freiner la viande rouge, le sucre, le sel ; graisses anti-inflammatoires et cardio-protectrices, comme l’huile d’olive ; boire beaucoup d’eau. Pour une alimentation équilibrée, il est préférable de manger peu de produits industriels transformés.
  • Sommeil : c’est le couteau suisse de la santé. Dormir aide à récupérer, stimule le système immunitaire, diminue les effets du stress, aide à garder le moral, entretient les capacités cognitives.
  • Détente : le stress est vraiment préjudiciable à la santé et un important facteur de risque pour l’état physique et mental.
  • Relations : la solitude affective et sociale est désastreuse pour le bien-être et la santé.
  • Activité physique : une pratique régulière est efficace pour prévenir certaines maladies et se sentir bien au quotidien.

Alors le sport, c’est la santé ?

Si nous n’apportons pas assez de soins à notre corps, la douleur ou les maladies risquent de nous le rappeler. Wendy Suzuki en a fait les frais. Elle est chercheuse américaine en neurosciences et son mode de vie n’était pas vraiment healthy (sain). Elle vivait tellement dans son mental qu’elle en ignorait son corps. Elle raconte qu’être vissée à son travail, toute la journée, l’a rendue presque malade.

Imaginez ces images désolantes de Wendy…

  • Corps en excès de poids
  • Mal être
  • Perte de concentration
  • Humeur instable
  • Indisponibilité pour son conjoint, ses enfants et sa vie sociale

Privée, selon elle, d’une hygiène de vie saine, healthy, elle ne s’est pas assez demandé pourquoi faire du sport. Alors qu’elle était empoisonnée par tous les méfaits de la sédentarité ! Après un stage collectif de rafting, elle redécouvre l’activité physique et écrit le livre “Bouge ton cerveau”, consacré aux puissants effets de l’activité physique sur la santé cérébrale. Entre autres.

Santé publique France reprend la version de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) : le sport-santé recouvre les activités physiques ou sportives qui contribuent au bien-être et à prévenir les risques pour la santé. Il aide aussi les personnes souffrant de maladies chroniques à améliorer leur état et à enrayer l’aggravation.

Comment l'activité physique rend-elle le cœur plus résistant ?

Le cœur est un muscle et comme tout muscle l’entraînement lui réussit. Pour prévenir son cœur des maladies cardiovasculaires, il est conseillé de pratiquer des exercices un peu endurants, c’est-à-dire longs et réguliers. Déjà 30 minutes d’exercice par jour seront bénéfiques. Le cœur déteste l’inactivité.

De quelle façon le sport protège-t-il le cerveau ?

L’activité physique a de nombreux effets positifs sur le cerveau. Wendy Suzuki en a fait le centre de ses recherches. Bouger contribue à prévenir les maladies neurologiques, chroniques ou dégénératives. Conseillé au patient dès le diagnostic de sa maladie, l’exercice aide à mieux supporter les symptômes s’il est pratiqué avec régularité.

Comment la pratique sportive agit-elle sur les douleurs ?

En libérant des hormones comme les endorphines, le sport produit des effets analgésiques immédiats et persistants. C’est pourquoi il contribue à réduire les douleurs chroniques. Les “douloureux chroniques”, selon le terme médical consacré, auraient une meilleure tolérance à la douleur grâce au sport, au point de pouvoir diminuer ou se passer des anti-inflammatoires ou d’autres médicaments comme le paracétamol. Ces effets sont particulièrement remarqués en cas d’arthrose, de lombalgie ou de fibromyalgie.

Pourquoi l'exercice est-il recommandé dans le traitement de certains cancers

La pratique sportive est un soutien efficace avant, pendant et après un cancer. Elle prévient plusieurs formes de la maladie et contribue notamment à diminuer le risque de cancer du sein et du côlon. Cette protection proviendrait d’un meilleur contrôle du poids, associé à certains cancers, et à la baisse du taux de certaines hormones qui favorisent la prolifération cellulaire.

Qu’est ce que les jambes lourdes ?

Les femmes sont plus affectées que les hommes d’insuffisance veineuse qui leur crée des problèmes pour marcher. Les jambes sont douloureuses et gonflées, plus souvent en fin de journée. Elle n’est généralement pas grave, mais si une seule jambe est atteinte et la douleur profonde, il peut s’agir d’une phlébite. En cas de varices, des infections peuvent aussi survenir. De nombreux exercices physiques aident à prévenir les jambes lourdes et à soulager l’inconfort.

Tabac et sport sont-ils compatibles ?

Le tabac n’est, bien sûr, pas compatible avec la performance sportive ou même avec l’activité physique : essoufflement, crampes, rythme cardiaque augmenté et risque d’infarctus, fatigue, récupération plus lente. En revanche, l’activité physique peut aider à arrêter de fumer, à diminuer l’envie de tabac et à gérer la prise de poids lors du sevrage.

arreter fumer cigarette

UN article pour poursuivre la réflexion :

Julien Hyardet

Par Julien HYARDET
Coach Santé, Sport et Bien-être

Ancien rugbyman professionnel, je suis aujourd’hui au service de votre santé et de votre bien-être.
Et j’ai constaté une chose : ce n’est pas l’âge qui compte, mais bel et bien la forme physique et mentale !

Vous avez des questions ?

Envoyez nous un e-mail à support@resterjeune.com

FACEBOOK

YOUTUBE

INSTAGRAM

Rejoignez-nous sur les Réseaux Sociaux

Mentions légalesCGV et CGUPolitique de confidentialité

© 2022 resterjeune.com – Tous droits réservés

NOT FACEBOOK : This site is not a part of the Facebook website or Facebook Inc. Additionally, This site is NOT endorsed by Facebook in any way. FACEBOOK is a trademark of FACEBOOK, Inc.