Prothèse de hanche : reprendre l’activité physique sans brûler les étapes

pratiquer sport avec prothese hanche

Par Julien HYARDET

Publié le 03 juillet 2022, mis à jour le 05 septembre 2022.

La chirurgie de la hanche consiste à poser une prothèse pour pallier à l’usure progressive et très douloureuse du cartilage qui limite la mobilité de la jambe. Cette intervention devient très courante chez les personnes de tous âges atteintes de coxarthrose (arthrose de la hanche). Celles qui apprécient les bienfaits de l’activité physique pour leur santé et leur bien-être étaient déjà très intéressées de savoir quels sports sont conseillés en cas d’arthrose. Elles se demandent à présent comment continuer après l’intervention. Bonne nouvelle, il est possible de faire du sport ou de l’activité physique avec une prothèse de hanche. Cependant, il y a des étapes indispensables à comprendre et à respecter pour que tout se passe bien. Cet article résume l’essentiel de l’intervention et de la rééducation post opératoire et donne des conseils pour reprendre ses séances d’exercices sportifs dans les meilleures conditions.

Sommaire

Est-ce que l’intervention de la hanche est éprouvante ?

Alors que l’usure du cartilage est irréversible, la décision de pratiquer une chirurgie de la hanche peut être la meilleure solution pour le patient. Le bénéfice d’être débarrassé des douleurs et de retrouver une capacité normale de mouvements et de marche est très motivant. D’autant que cette intervention, d’une durée de 1 à 2 heures, est bien maîtrisée. 

L’incision opérée par le chirurgien crée une cicatrice de 10 à 20 cm sur le devant de la hanche, selon la technique employée, et miracle de cette chirurgie, la hanche est fonctionnelle immédiatement. La prise d’analgésiques atténue la douleur post opératoire qui disparaît généralement en quelques jours. Le risque d’infection ou de phlébite font partie des rares complications possibles. 

Quelques heures après l’opération, le patient peut et doit se lever de son lit pour marcher. Des cannes ou un déambulateur l’aident à progresser. L’hospitalisation dure de 3 à 5 jours. Au bout de 72 heures environ, le chirurgien décide si la personne peut monter et descendre les escaliers, ce qui est généralement le cas, en étant accompagnée au début. La sortie du patient sera fixée par le médecin selon sa capacité de marche avec des cannes, l’évolution de la cicatrice et l’absence de complications post opératoires.

Le retour à la vie habituelle est-il rapide ?

Chaque patient est particulier. Son état de santé, sa condition physique, son âge, sa motivation et son rythme de récupération entrent en ligne de compte. L’arrêt de travail, par exemple, est adapté en fonction de chacun. 

Une personne opérée, qui vit seule ou dont le domicile a trop d’escaliers, peut se rendre dans un centre de rééducation. Mais cela n’est pas nécessaire pour tous. La rééducation post opératoire avec, si nécessaire, un kinésithérapeute dure une dizaine de jours à raison de 2 à 3 fois par semaine. L’idéal est de la faire à son domicile. 

Reprendre ses activités habituelles, sans brutalité naturellement, vaut la rééducation par un kiné. Le chirurgien n’en prescrit d’ailleurs pas à tous les patients, contrairement à la prothèse du genou, indispensable. Pour la hanche, il suffit de se lever et de marcher.

Les conseils post opératoires, durant les premières semaines, sont d’éviter les sièges trop bas, de croiser les jambes, de faire des rotations, ou de s’accroupir. Il est aussi recommandé de se tenir à la rampe dans les escaliers et d’utiliser des cannes comme appui.

Quelles sont les précautions pour la reprise des exercices physiques ?

Le moment et le type d’exercices dépendent de l’âge et de l’état de la personne opérée. Une fois sur pieds, elle devra envisager de reprendre une activité physique compatible avec le bilan de son intervention. 

S’il s’agit de se remettre à un sport pratiqué activement avant, une durée d’attente de 3 mois est souvent nécessaire mais ce délai peut être réduit, après discussion avec le chirurgien, comme pour les activités douces type gym d’entretien, aquagym ou marche à pied.

Les sportifs possédant une bonne maîtrise retrouvent facilement leur aisance. Néanmoins, ils doivent prendre garde aux risques de certains sports comme le tennis, la musculation, la course à pied, le rugby, le patinage, l’équitation, le ski ou encore l’aviron. Toutes les activités sportives de contact (choc sur la hanche), d’impact, (force exercée sur la prothèse), d’équilibre et d’amplitude très large de mouvements, sont même à éviter. Les prothèses ont une durée de vie de 10 à 15 ans, en fonction du poids et de l’activité du patient.

Les personnes qui souhaitent se maintenir en forme ou qui sont fragilisées et moins entraînées sont évidemment concernées par ces précautions. Elles sont orientées vers :

gymnatisque-douce-prothese-hanche

La gym d’entretien

C’est la suite logique de la rééducation de la jambe. Un coach sportif prend le relais du kinésithérapeute et propose des mouvements adaptés permettant la mobilisation de la hanche opérée, le renforcement musculaire et des os autour de la prothèse. Rester Jeune propose des cours en ligne de gym d’entretien, parfaitement adaptés à la remise en forme des personnes porteuses de prothèse.

La marche et la randonnée

La marche est parfaite pour se rééduquer. Lors de la descente en terrain montagneux, un appui sur des bâtons diminue les contraintes. Attention cependant à l’équilibre sur les dénivelés.

Le vélo

Le vélo est une activité portée qui ménage les articulations. Le mouvement circulaire effectué par la jambe, régulier et progressif pour la hanche, permet le travail de l’articulation sans la brusquer. Les sorties VTT avec sauts et dérapages ne sont pas recommandés.

La natation

En pesanteur, nager est excellent pour la forme. Les jambes sont sollicitées sans traumatisme pour les articulations. Avec une prothèse, le choix du crawl est préférable pour reprendre la natation par rapport à la brasse dont les mouvements sont plus complexes pour la hanche.

Le golf et la danse de salon

80 % des golfeurs porteurs d’une prothèse de hanche peuvent renouer avec leur passion au bout d’un délai de 4 à 5 mois et d’autres personnes opérées s’initier sans difficulté. La progressivité est nécessaire dans la reprise de certains mouvements.

La danse classique ou sportive sont des pratiques exigeantes que même les plus expérimentés ne peuvent pas toujours reprendre avec une prothèse de hanche. Mais la danse de salon est autorisée : il en existe une grande variété pour se déhancher en douceur.

Après une intervention courte et une rééducation souvent à domicile, la reprise de l’activité physique est recommandée de façon progressive. Les risques de luxation de la hanche ou de descellement de prothèse existent durant les 2 premiers mois puisque les tissus et les muscles autour de la prothèse sont affaiblis. Il y a beaucoup de choix possibles et évidemment des précautions à prendre. L’état de santé, la condition physique pré et post intervention et l’âge entrent en ligne de compte. Quoiqu’il en soit, avec une prothèse de hanche, la meilleure chose à faire est de bouger.

Vous souffrez d'arthrose, ces articles peuvent vous intéresser :

  • Cartilage du genou abîmé : que faire ?
  • Exercices anti-arthrose.
Julien Hyardet

Par Julien HYARDET
Coach Santé, Sport et Bien-être

Ancien rugbyman professionnel, je suis aujourd’hui au service de votre santé et de votre bien-être.
Et j’ai constaté une chose : ce n’est pas l’âge qui compte, mais bel et bien la forme physique et mentale !

Vous avez des questions ?

Envoyez nous un e-mail à support@resterjeune.com

FACEBOOK

YOUTUBE

INSTAGRAM

Rejoignez-nous sur les Réseaux Sociaux

Mentions légalesCGV et CGUPolitique de confidentialité

© 2022 resterjeune.com – Tous droits réservés

NOT FACEBOOK : This site is not a part of the Facebook website or Facebook Inc. Additionally, This site is NOT endorsed by Facebook in any way. FACEBOOK is a trademark of FACEBOOK, Inc.