Arrêter les sports en cas d’arthrose : l'énorme erreur !

exercice doux prevenir arthrose articulations

Par Julien HYARDET

Publié le 03 juillet 2022, mis à jour le 05 septembre 2022.

Comment conseiller à quelqu’un des activités physiques ou des sports en cas d’arthrose, lorsqu’il est très inquiet de raviver ses douleurs ? Comment lui dire avec tact que remettre ses articulations en mouvement est la meilleure chose à faire ? Même une personne sportive, qui a toujours pris soin de prévenir et soulager les problèmes d’articulation, risque de restreindre des activités qui lui apportent un grand bien-être et de mettre sa santé en danger, en tombant dans la sédentarité. 

Pourtant, l’une des meilleures façons de soulager l’arthrose est de bouger. Certains sports ou exercices physiques sont plus recommandés que d’autres. Même avec une prothèse ou des articulations très usées, le mouvement est bénéfique car, alors, le risque de douleur et de perte de mobilité est sous contrôle. 

D’après les chiffres de la société française de rhumatologie, l’arthrose du genou représente 40 % des cas d’arthrose mais 150 000 prothèses de hanche sont posées en moyenne par an pour 100 000 du genou. Cet article donne donc des conseils pour pratiquer l’activité physique avec de l’arthrose du genou ou une prothèse de hanche.

Sommaire

Pourquoi les sports en cas d'arthrose sont si bénéfiques ?

Si l’arthrose entre dans votre vie, ne la laissez pas prendre toute la place ! Il y a des solutions pour combattre ce mal qui touche de nombreuses personnes (8 à 15 % de la population française)

Le sport est une thérapie reconnue et une pratique de prévention.

L’impact d’un sport mesure la force exercée sur les os et les articulations. Sans surprise, les sports aux impacts élevés au niveau vitesse, torsions et chocs sont à éviter lorsqu’on souffre d’arthrose. 

Les exercices appropriés, à faible impact, n’exercent pas ou peu de pression sur les articulations. Le plus souvent, l’ensemble du corps est soutenu durant le mouvement où un pied, voire les 2, restent en contact avec le sol.  Pratiquer avec régularité de l’activité physique à faible impact est autant bénéfique pour la santé cardiaque que les activités à impact élevé. Le cœur des personnes dont les os et les articulations se fragilisent avec l’âge n’est pas oublié.

 

Les cours d’activité physique adaptée à l’arthrose sont-ils efficaces ?

Bénéficier de conseils spécifiques, délivrés par des professionnels compétents, est idéal : ils recommandent les meilleurs exercices anti-arthrose, à faire en toute sécurité. Les plus efficaces associent gainage musculaire, assouplissement et endurance. L’intensité de l’effort cardio-vasculaire favorise la circulation du sang et une bonne irrigation de l’articulation, nécessaire à la nourriture du cartilage. Pratiquer la gym douce est donc une excellente méthode pour combattre l’arthrose et apaiser les douleurs. Enfin !

arthrose-genou-continuer-pratiquer-activite-physique

Comment gérer l’arthrose du genou ?

Le 1er des conseils est de lutter contre l’excès de poids qui pèse sur l’articulation du genou et amplifie les douleurs, en raison des molécules inflammatoires du tissu adipeux. 

Le conseil n°2 est de rester en mouvement pour éviter la raideur articulaire qui pénalise la mobilité.  

Avec un cartilage du genou abîmé, comment bouger ?  La réponse doit tenir compte du type de gonarthrose (nom scientifique de l’arthrose du genou). Le diagnostic du médecin permet de savoir si le patient souffre au niveau de l’articulation rotule-fémur ou fémur-tibia ou des 2 :

  • Entre la rotule et le fémur : la douleur est située plutôt à l’avant du genou quand la rotule est mobilisée, et déclenchée dans une descente d’escaliers, à genoux ou après une longue période assise. Dans ce cas, il est possible de pratiquer des exercices en charge alors que les flexions et les rotations sont déconseillées.

     

  • Entre le fémur et le tibia : la douleur irradie dans tout le genou lorsque le fémur appuie sur le tibia dans les escaliers notamment. Dans cette condition, choisir un sport de décharge pour soulager les appuis et éviter les réceptions violentes sur le sol.

Une prothèse permet-elle toujours l’activité physique ?

Oui bien sûr ! Elle autorise l’activité physique et permet aussi de pratiquer un sport d’extérieur, pour une bonne santé.

Une prothèse est une articulation artificielle posée lorsque la maladie nuit à la qualité de vie et que l’articulation est très détériorée. Plusieurs articulations sont concernées par la mise en place d’une prothèse. Il s’agit essentiellement de l’épaule, du genou et de la hanche. Une articulation équipée d’une prothèse articulaire doit être activée régulièrement, pour permettre à tout son environnement, les tendons et les muscles notamment, de s’y adapter parfaitement.  

La pose de prothèse d’épaule est plus rare que celles du genou et surtout de la hanche, plus fréquente. La prothèse de la hanche remplace la partie du bassin où s’emboîte le fémur et la tête de celui-ci. La prothèse du genou consiste à échanger les zones de cartilage usées avec des implants sur le fémur ou le tibia. 

À noter que pour les cas moins avancés de la maladie, il est possible de pratiquer une arthrodèse, c’est-à-dire souder les surfaces voisines d’une articulation pour la maintenir dans une position appropriée. Enfin, la chirurgie, dite conservatrice, est surtout proposée aux personnes jeunes qui commencent déjà à souffrir d’arthrose.

Après la pose d’une prothèse, la rééducation est primordiale et commence très rapidement. Il est possible et recommandé de reprendre la marche et de l’activité physique adaptée.

Quel type d’activité physique avec une prothèse de hanche ?

Le port d’une prothèse de hanche et la pratique de sports ou d’activité physique sont la plupart du temps compatibles. Faire du yoga n’est même pas formellement déconseillé si les postures sont adaptées et douces. Plusieurs facteurs sont pris en compte pour déterminer quels sports pratiquer avec une prothèse de la hanche.  D’une façon générale, la personne doit évaluer son expérience sportive et sa capacité physique afin de bien calibrer son entraînement.    

Des impacts répétés sur la hanche peuvent devenir une source d’inconfort et user la prothèse. De plus, une chute risque de déceler celle-ci. Pour finir, il est possible que l’amplitude et le type de mouvement entraînent une luxation. 

Donc, pour résumer, il est faisable et souhaitable de pratiquer de l’exercice avec de l’arthrose, avec ou sans prothèse. La pire des choses est d’arrêter. Le plus sûr est d’en discuter avec son médecin et d’être ensuite encadré par un professionnel compétent en activité physique adaptée à l’arthrose. Rester Jeune est une plate-forme en ligne de référence pour ce type de problématique, avec des cours très progressifs et un coaching extrêmement professionnel. Tout est fait pour progresser à son rythme et surtout sans aucun risque !

Source utilisée dans cet article non traduite en français : Effects of low-impact, moderate-intensity exercise training with and without wrist weights on functional capacities and mood states in older adults

 

Un 2ème facteur essentiel pour lutter contre l’arthrose dans cet autre article :

Julien Hyardet

Par Julien HYARDET
Coach Santé, Sport et Bien-être

Ancien rugbyman professionnel, je suis aujourd’hui au service de votre santé et de votre bien-être.
Et j’ai constaté une chose : ce n’est pas l’âge qui compte, mais bel et bien la forme physique et mentale !

Vous avez des questions ?

Envoyez nous un e-mail à support@resterjeune.com

FACEBOOK

YOUTUBE

INSTAGRAM

Rejoignez-nous sur les Réseaux Sociaux

Mentions légalesCGV et CGUPolitique de confidentialité

© 2022 resterjeune.com – Tous droits réservés

NOT FACEBOOK : This site is not a part of the Facebook website or Facebook Inc. Additionally, This site is NOT endorsed by Facebook in any way. FACEBOOK is a trademark of FACEBOOK, Inc.